•    

    Renouvelez, Adhérez, ou offrez une adhésion
     Toute nouvelle adhésion sera valable jusqu'au 31/12/2019
    Pour toute demande reçue avant le 20/12/18, les cartes seront postées au plus tard le 21/12.
    Pour toute demande reçue à partir du 21/12, les cartes ne seront postées qu'à partir du 02/01/19.

  •    

    Le rapport d'activité 2017 est feuilletable en ligne ! 
    Découvrez nos actions et nos projets

     

  • Le programme Hiver 2019 sera envoyé mi-décembre, les programmes précédents sont feuilletables en ligne  ici.  

     

  •   

    Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi : 9h30-13h00 et 14h00-17h30 
    Ils seront fermés du 22/12/18 au 01/01/19 inclus
    Pour nous contacter : Tel: 01 30 83 75 48 ou  par mail

  •  

    La commode de Madame Adélaïde acquise par la Société des Amis de Versailles a retrouvé sa place au Château ! A cette occasion, les Jeunes Amis racontent son histoire ici.

     

  •  

     PARTENARIATS 

     

     

     

    • THEATRE et concerts
    • Conférences en dehors du programme des Amis

     

  •  

    RUBRIQUE "FAQ" pour répondre à toutes vos questions! ICI
    (une journée idéale au Château en toute saison, fonctionnement du coupe-file, plans, ....)

     

  • Consultez le Grand Livre du Mécénat et situez dans le château les restaurations et acquisitions des Amis ! ici

     




Mécénat

Participer à une opération



Flambeaux époque Louis XVI (paire)



Epoque Louis XVI (V 6315.1 et V 6315.2)
H. 24 - L. 7 cm
Cuivre argenté.

Emplacement :  Pièce des Bains de Marie-Antoinette.

Acquis en 2009 . Don de Monsieur Jérôme Plouseau avec la Société des Amis de Versailles.

Deux flambeaux de ce modèle sont décrits en 1794 chez Marie-Antoinette à Saint-Cloud lors du récolement précédant les ventes révolutionnaires : "n° 2031.- une paire de petits flambeaux à tiges cannelées sur des pieds dorés et ornés aux quatre coins de perles, depuis le chapiteau jusqu'au socle, de cuivre argenté". On les trouvait à vendre chez le marchand-mercier Ch.A. Grandcher, dans sa boutique du "Petit Dunkerque" au prix de 144 livres si l'on en croit la facturation d'une paire semblable à la comtesse d'Artois en 1782.

Une prisée du stock de Grandcher en 1784 mentionne "une paire de flambeaux à colonnes à quatre rangs de perles d'argent, or mat, estimée 84 livres". La date d'achat d'une paire identique pour la reine n'est pas connue. Celle-ci, offerte par M. Jérôme Plouseau avec la Société des Amis de Versailles n'a pour ambition que d'évoquer précisément un exemple du goût de Marie-Antoinette et celui d'un marchand-mercier qui se vantait dans ses nombreuses publications de fournir à Marie-Antoinette la primeur de ses créations.

Notice de Christian Baulez