•    

    Renouvelez, Adhérez, ou offrez une adhésion 
    Le renouvellement des adhésions pour 2019 est possible depuis le 1er novembre

    Toute nouvelle adhésion sera valable jusqu'au 31/12/2019 

  •    

    Le rapport d'activité 2017 est feuilletable en ligne ! 
    Découvrez nos actions et nos projets

     

  • Le programme Hiver 2019 sera envoyé mi-décembre, les programmes précédents sont feuilletables en ligne  ici.  

     

     

  •   

    Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi : 9h30-13h00 et 14h00-17h30 
    Pour nous contacter : Tel: 01 30 83 75 48 ou  par mail

  •  

    La commode de Madame Adélaïde acquise par la Société des Amis de Versailles a retrouvé sa place au Château ! A cette occasion, les Jeunes Amis racontent son histoire ici.

     

  •  

     PARTENARIATS 

     

     

     

    • THEATRE et concerts
    • Conférences en dehors du programme des Amis

     

  •  

    RUBRIQUE "FAQ" pour répondre à toutes vos questions! ICI
    (une journée idéale au Château en toute saison, fonctionnement du coupe-file, plans, ....)

     

  • Consultez le Grand Livre du Mécénat et situez dans le château les restaurations et acquisitions des Amis ! ici

     

  •  

     

    contact@amisdeversailles.com 

    01 30 83 75 48

     




Mécénat

Participer à une opération



Bas d'armoire



N° d'inventaire: V 5910

Vers 1770, par Pierre Macret.

Chêne et bois de placage [rose, amarante, satiné], marbre Sainte-Anne, bronze doré.

H. 0,97 ; L. 1,13 ; Pr. 0,53.

Emplacement : Corps central, Petit appartement de la Reine (2ème étage)

Don de la Société des Amis de Versailles, septembre 2000.

 

Ebéniste privilégié du Roi suivant la Cour, puis marchand-mercier, Pierre Macret fut de 1764 à 1771 un des fournisseurs des Menus-Plaisirs. Il fut également, à partir de 1770, un des fournisseurs du Garde-Meuble privé de la dauphine Marie-Antoinette et contribua à l'ameublement de la princesse et de sa Maison. La marque G.R.W. peut être interprétée comme celle du Grenier des Récollets à Versailles où se trouvait, depuis Marie-Josèphe de Saxe, le Garde-Meuble privé de la Dauphine.