•    

    Renouvelez, Adhérez, ou offrez une adhésion
     Toute nouvelle adhésion sera valable jusqu'au 31/12/2019
    Pour toute demande reçue avant le 20/12/18, les cartes seront postées au plus tard le 21/12.
    Pour toute demande reçue à partir du 21/12, les cartes ne seront postées qu'à partir du 02/01/19.

  •    

    Le rapport d'activité 2017 est feuilletable en ligne ! 
    Découvrez nos actions et nos projets

     

  • Le programme Hiver 2019 sera envoyé mi-décembre, les programmes précédents sont feuilletables en ligne  ici.  

     

  •   

    Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi : 9h30-13h00 et 14h00-17h30 
    Ils seront fermés du 22/12/18 au 01/01/19 inclus
    Pour nous contacter : Tel: 01 30 83 75 48 ou  par mail

  •  

    La commode de Madame Adélaïde acquise par la Société des Amis de Versailles a retrouvé sa place au Château ! A cette occasion, les Jeunes Amis racontent son histoire ici.

     

  •  

     PARTENARIATS 

     

     

     

    • THEATRE et concerts
    • Conférences en dehors du programme des Amis

     

  •  

    RUBRIQUE "FAQ" pour répondre à toutes vos questions! ICI
    (une journée idéale au Château en toute saison, fonctionnement du coupe-file, plans, ....)

     

  • Consultez le Grand Livre du Mécénat et situez dans le château les restaurations et acquisitions des Amis ! ici

     




Mécénat

Participer à une opération



Pliants de la chambre à coucher de Louis XVI à Saint-Cloud (cinq)



N° d'inventaire: V 5739 1-5

Pliants réalisés en 1787-1788 

Jean-Baptiste-Claude SENE (1748 - 1803), maître menuisier en 1769

Louis-Alexandre REGNIER (1751 - 1802), maître sculpteur en 1780

Nicolas-François VALLOIS (1744 - 1788), maître sculpteur en 1768

Noyer sculpté peint et rechampis or
H. 0,460 x L. 0,620 x Pr. 0,500 m

Étiquettes au pochoir portant le SC couronné (pour Saint-Cloud), le n° 11 pour la pièce et 12 (pour la quantité)

Provenance : Collection Brissac

Acquis en 1994 . Participation de la Société des Amis de Versailles.

 Ces cinq pliants font partie d'une série de douze destinée à la chambre à coucher de Louis XVI à Saint-Cloud. Un grand meuble d'apparat, composé d'attributs guerriers, faisceaux de piques, boulets et boucliers, fut sculpté en 1787. L'inventaire de Saint-Cloud en 1789 désigne un meuble comportant le lit, deux grands fauteuils, douze pliants, un paravent, un écran et un marchepied.

Les pliants sont ainsi décrits : « le bois de pliant en X et traverses de têtes de lion et oves dans les ronds, feuilles d'eau, canaux et perles, culots, treffe [sic], couronnes et griffes de lion, les traverses sont ornées de bouclier en rondache, tête d'Apollon, couronne et branches de laurier dans les milieux ; [?] » Ce meuble avait été commandé par ordre du 14 octobre 1787 à Jean Hauré, qui en dirigea l'exécution.

La menuiserie fut confiée à Sené. Hauré fit modeler par Jean Martin une très riche allégorie ; Vallois fut chargé de la sculpture du premier pliant et Regnier, des onze autres. Le serrurier Courbin y posa les ferrures et la dorure fut exécutée par Chatard. Desfarges fabriqua en 1786 le « gros de Tours blanc broché, dessin nué et arabesque », remis au tapissier Capin en octobre 1787. Le meuble d'été de la chambre de Louis XVI à Saint-Cloud fut livré le 25 avril 1788.

Ces pliants possèdent tout un décor de rondaches ornées d'une tête d'Apollon, de griffes et mufles de lion, de branches de chêne. L'ensemble du meuble illustre la force, la justice, la guerre et la paix. Ce meuble appartient aux dernières grandes commandes de l'Ancien Régime et cette chambre fut celle des chambres royales où le décor monarchique s'exprima le plus parfaitement.

À la Révolution, le meuble ne fut pas vendu et fut réutilisé de 1804 à 1807, à l'exception de six pliants, dans la chambre à coucher de Napoléon aux Tuileries et encore garni de la soierie d'origine. Napoléon prenait le mobilier de Louis XVI. Les attributs du pouvoir royal étaient ceux du pouvoir impérial. P.-X. H.

 

BIBLIOGRAPHIE
P. Verlet, French Royal Furniture , Londres, 1963, n° 36, p. 177-178. D. Meyer, Le Mobilier de Versailles , tome I, Dijon, 2002, n° 7, p. 46-47.