Mécénat

Participer à une opération



Coffre à bijoux de Marie-Antoinette



N° d'inventaire: V 5807


Manufacture royale de Sèvres

Porcelaine, pâte tendre

H. 0,950 x L. 0,560 x l. 0,360 m

Estampille de Martin CARLIN (1730-1785).

Marque au feu GRW couronnée Marques : LL entrelacés avec la lettre-date R (pour 1770) ; marques des peintres de fleurs Bertrand et Laroche

Emplacement : Corps central, petit appartement de la Reine, chambre de Marie-Antoinette

Acquis en 1997. Participation du Fonds du Patrimoine, de la Versailles Foundation, aux arrérages du legs Hérisson, à la Société ABN AMRO France par l'intermédiaire des Amis de Versailles, au mécénat de Versailles et à un donateur anonyme.

 

Portant l'estampille de Martin Carlin, le coffre à bijoux de la Dauphine Marie-Antoinette a été créé par le marchand-mercier Simon-Philippe Poirier. Il est monté sur un piétement dissimulant une écritoire et réalisé en placage de bois de rose et de sycomore. D'une grande délicatesse, le décor associe des plaques de porcelaine de Sèvres qui en soulignent la structure et des bronzes dorés dont le motif de franges. Ce n'est pas sans rappeler les scabellons d'André-Charles Boulle pour le Grand Dauphin. Il a été très probablement l'objet d'un présent de noces à la nouvelle Dauphine par le roi Louis XV.

C. W.

 

BIBLIOGRAPHIE

Ch. Baulez, « Le coffre à bijoux (1770) de Marie-Antoinette revient à Versailles », Revue du Louvre , 3-1997, p. 17-19.