•  

    La Société des Amis de Versailles offre au château de Versailles une commode de Riesener livrée pour Madame Adélaïde en 1776. 
    plus d'informations

     

  •    

    Renouvelez, Adhérez, ou offrez une adhésion 
    c'est faire un cadeau pour préserver un patrimoine exceptionnel !

    Toute nouvelle adhésion prise à partir du 4 juin sera valable jusqu'au 31/12/2019

     

  • Le Programme Printemps 2018 peut être  feuilleté ici.  Le programme Automne sera envoyé en août

     

     

  •  

     PARTENARIATS 

     

     

     

    • THEATRE et concerts
    • Conférences en dehors du programme des Amis

     

  •   

    Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi de 9h30 à 17h30 - Ils seront fermés exceptionnellement du 11 au 19 août
    Pour nous contacter : Tel: 01 30 83 75 48 ou  par mail

     

  •  

    RUBRIQUE "FAQ" pour répondre à toutes vos questions! ICI
    (une journée idéale au Château en toute saison, fonctionnement du coupe-file, plans, ....)

     

  • Consultez le Grand Livre du Mécénat et situez dans le château les restaurations et acquisitions des Amis ! ici

     




Mécénat

Participer à une opération



Coffre à bijoux de Marie-Antoinette



N° d'inventaire: V 5807


Manufacture royale de Sèvres

Porcelaine, pâte tendre

H. 0,950 x L. 0,560 x l. 0,360 m

Estampille de Martin CARLIN (1730-1785).

Marque au feu GRW couronnée Marques : LL entrelacés avec la lettre-date R (pour 1770) ; marques des peintres de fleurs Bertrand et Laroche

Emplacement : Corps central, petit appartement de la Reine, chambre de Marie-Antoinette

Acquis en 1997. Participation du Fonds du Patrimoine, de la Versailles Foundation, aux arrérages du legs Hérisson, à la Société ABN AMRO France par l'intermédiaire des Amis de Versailles, au mécénat de Versailles et à un donateur anonyme.

 

Portant l'estampille de Martin Carlin, le coffre à bijoux de la Dauphine Marie-Antoinette a été créé par le marchand-mercier Simon-Philippe Poirier. Il est monté sur un piétement dissimulant une écritoire et réalisé en placage de bois de rose et de sycomore. D'une grande délicatesse, le décor associe des plaques de porcelaine de Sèvres qui en soulignent la structure et des bronzes dorés dont le motif de franges. Ce n'est pas sans rappeler les scabellons d'André-Charles Boulle pour le Grand Dauphin. Il a été très probablement l'objet d'un présent de noces à la nouvelle Dauphine par le roi Louis XV.

C. W.

 

BIBLIOGRAPHIE

Ch. Baulez, « Le coffre à bijoux (1770) de Marie-Antoinette revient à Versailles », Revue du Louvre , 3-1997, p. 17-19.