Mécénat

Participer à une opération



Banquette et huit tabourets par Georges Jacob



N° d'inventaire: V 6079 1-9

Georges Jacob (1739 - 1814), maître en 1765 Paris, 1786

Emplacement : Petit Trianon, attiques


Bois naturel mouluré, hêtre

Banquette : H. 0,500 x L. 1,515 x Pr. 0,380 m

Tabouret : H. 0,500 x L. 0,365 m

Estampille de Georges Jacob

Étiquettes « Maison de Madame à Montreuil pour l'antichambre du valet de chambre »

Provenance : Pavillon de Montreuil, propriété de la comtesse de Provence.

Acquis en 2005. Don du comte de Royère, par l'intermédiaire de la Société des Amis de Versailles.

 

Cet ensemble de sièges comporte huit tabourets et une banquette en bois naturel mouluré avec montants pieds tournés fuselés, à entretoise en H et terminés par de petits pieds balustres. Ces sièges portent l'étiquette « Maison de Madame à Montreuil pour l'antichambre du valet de chambre ». Ils ont été livrés en 1786 pour la comtesse de Provence, belle-sœur de Marie-Antoinette, pour sa résidence de Montreuil près de Versailles.

En 1781, la comtesse de Provence avait acheté une propriété à Montreuil que Chalgrin métamorphosa, créant un parc à l'anglaise, un hameau et un pavillon de musique. Ces sièges, pour lesquels nous disposons du mémoire de livraison, étaient peints à l'origine « Pour les avoir fait peindre en blanc, vernis et enveloppés de papier ». Ils étaient recouverts de velours d'Utrecht. Les ventes révolutionnaires signalent d'autres sièges de ce type, ainsi ceux portant une étiquette « antichambre des officiers de Madame à Montreuil ».

Ces sièges, nombreux, constituaient l'ameublement des antichambres.

Notice de Pierre-Xavier Hans.