•    

    Renouvelez, Adhérez, ou offrez une adhésion
     Toute nouvelle adhésion sera valable jusqu'au 31/12/2019
    Après le 31/01/19 les cartes 2018 ne pourront plus être utilisées

  • Le programme Hiver 2019 arrive cette semaine dans les boites aux lettres, il paut être feuilleté en ligne ainsi que les programmes précédents  ici.  

     

  •   

    Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi : 9h30-13h00 et 14h00-17h30 
    Pour nous contacter : Tel: 01 30 83 75 48 ou  par mail

  •    

    Le rapport d'activité 2017 est feuilletable en ligne ! 
    Découvrez nos actions et nos projets

     

  •  

    La commode de Madame Adélaïde acquise par la Société des Amis de Versailles a retrouvé sa place au Château ! A cette occasion, les Jeunes Amis racontent son histoire ici.

     

  •  

     PARTENARIATS 

     

     

     

    • THEATRE et concerts
    • Conférences en dehors du programme des Amis

     

  •  

    RUBRIQUE "FAQ" pour répondre à toutes vos questions! ICI
    (une journée idéale au Château en toute saison, fonctionnement du coupe-file, plans, ....)

     

  • Consultez le Grand Livre du Mécénat et situez dans le château les restaurations et acquisitions des Amis ! ici

     




Mécénat

Participer à une opération



Le Mélancolique



Nº d'inventaire: MR 2009
Date de création
 : 1675-1680 (XVIIe siècle)
Emplacement : Aile Nord, opéra galerie des fourrières
Dimensions : 224 x 113 x 84 cm

Parmi les plus célèbres statues des jardins de Versailles, cette sculpture fait partie de la commande de vingt-quatre statues passée par Colbert à partir de 1674 pour orner le Parterre d'eau devant le château. Trois œuvres de cette série furent finalement placées sur les rampes du parterre de Latone, où elles sont encore aujourd'hui. Conformément au modèle fourni par le peintre Charles Le Brun, lui-même largement inspiré de l'Iconologie de Cesare Ripa, La Perdrix a figuré l'allégorie du tempérament mélancolique par un homme dont la bouche est bâillonnée pour signifier qu'il ne parle jamais et qui tient un livre pour montrer son goût de l'étude. En revanche, la bourse qu'il tient fermement dans sa main gauche montre son avarice. A.M.

Cette sculpture a pu être mise à l'abri en 2011 grâce au mécénat de Madame Marie-Christine Bréant.
Sa copie a été installée sur le parterre de Latone.