•  

    Réouverture du Château - infos pratiques 

    Les membres de la Société des Amis de Versailles bénéficient de l'accès coupe-file à l'entrée A, sans besoin d'une réservation horaire, y compris pour les expositions. La présentation d’un pass sanitaire est obligatoire pour accéder aux châteaux et musées du domaine national de Versailles pour toutes les personnes à partir de 12 ans.

     

     

  •   

    Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi (9h30-13h et 14h-17h30) et toute l'équipe est à votre disposition  
    Téléphone : 01 30 83 75 48 ou par mail

     

  •    

    Renouvelez, Adhérez, ou offrez une adhésion
     Vous avez entre 18 et 30 ans : découvrez "les Jeunes Ambassadeurs"

     

  •  

    Découvrez les nouvelles "Chroniques des Amis de Versailles"
    *le magazine des amoureux du Château*
     

     

     

     

  • PASS SANITAIRE : En application des consignes gouvernementales, la présentation d’un pass sanitaire (attestation de vaccination, test PCR ou test RT-PCR ou antigénique négatif de moins de 72h ou certificat de rétablissement) est obligatoire pour accéder aux châteaux et musées du domaine national de Versailles pour toutes les personnes à partir de 12 ans. Prenez connaissance de toutes les mesures sanitaires mises en place
    Pour les membres de la Société des Amis de Versailles, l’accès prioritaire en coupe-file est maintenu à l’entrée A, sans réservation horaire.

     

  • Consultez le Grand Livre du Mécénat et situez dans le château les restaurations et acquisitions des Amis ! ici

     




Mécénat

Participer à une opération



Commode livrée par Riesener pour la salle des bains de Madame Elisabeth



Commode en placage d'amarante et de satiné, ornementation de bronze ciselé et doré d'époque Transition Louis XV - Louis XVI, par Jean-Henri Riesener

le plateau de marbre gris, la façade ouvrant par trois tiroirs, reposant sur des pieds galbés, le dos de la commode et le marbre portant l'inscription "du n°. 2951. / .1." ; (le marbre restauré).
Haut. 92,5 cm., larg. 83 cm., prof. 50,5 cm.

Provenance : Livrée le 14 janvier 1779 par Jean-Henri Riesener pour la pièce des bains de l'appartement de Madame Elisabeth au château de Versailles.

Localisation : TBD

Acquise le 11 avril 2018 lors d'une vente publique à Sotheby's Paris, lot n°213. Don de la Société des Amis de Versailles grâce au legs de Madame Simone BARAILLE.


DESCRIPTION

C'est à partir de la seconde moitié du XVIIIè siècle que l'on redécouvre les bienfaits de l'eau, notamment grâce aux écrits de Jean-Jacques Rousseau. Selon l'usage, ces pièces sont dallées de marbre, et parfois équipées de deux baignoires placées côte à côte: l'une pour se savonner et l'autre pour se rincer.
Les cuves et la chaudière destinées à alimenter ces baignoires en eau chaude et en eau froide se situent dans l'entresol, la pièce étant elle-même chauffée par un poêle. Les salles de bains ont souvent été déplacées, modifiées ou réinventées à mesure que progressaient les techniques du confort (eau courante, cabinet de chaise à l'anglaise). On ne connaît pas exactement le nombre qu'en abritait le Château, mais pendant la seconde partie du XVIIIe siècle, chaque membre de la famille royale avait la sienne.

Elisabeth Philippe Marie Hélène de France dite Madame Elisabeth, fille du dauphin Louis et petite-fille de Louis XV, nait le 3 mai 1764. Elle réside à Versailles où elle se fait livrer, le 14 janvier 1779, une commode pour la pièce des bains de son appartement, réalisée par Jean-Henri Riesener. L'inventaire O1 3320 (années 1778 à 1783) des Archives Nationales porte la mention suivante « Année 1779, du 14 janvier: RIEZENER: Livré par le Sieur Riezener pour servir dans l'appartement de Madame Elisabeth au Château de Versailles, Pièces des bains: Une commode bois des Indes satiné et amarante à dessus de marbre bourbonnais et à trois tiroirs fermant à clefs ornée de chutes, sabots, moulures, rainceaux médaillons et entrées de serrures de bronze ciselé et doré d'or moulu longue de 2 pieds ½ sur 20 pouces de profondeur et 32 pouces de haut »,correspondant à notre commode.