•    

    Renouvelez, Adhérez, ou offrez une adhésion
    A partir du 1er juin, toute nouvelle adhésion sera valable jusqu'au 31/12/2020
    Vous avez entre 18 et 30 ans : découvrez "les Ambassadeurs"

  • Le programme Automne 2019 est disponible en ligne. Les programmes précédents peuvent être également consultés.

  •    

    La Société des Amis de Versailles offre au château un portrait d'Alexandrine Le Normand d'Etiolles, fille de la Marquise de Pompadour, peint par Boucher
    en savoir plus

     

  •   

    Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi : 9h30-13h00 et 14h00-17h30 
    Pour nous contacter : Tel: 01 30 83 75 48 ou  par mail

  •  

     PARTENARIATS 

     

     

     

    • THEATRE et concerts
    • Conférences en dehors du programme des Amis

     

  •  

    RUBRIQUE "FAQ" pour répondre à toutes vos questions! ICI
    (une journée idéale au Château en toute saison, fonctionnement du coupe-file, plans, ....)

     

  • Consultez le Grand Livre du Mécénat et situez dans le château les restaurations et acquisitions des Amis ! ici

     




Mécénat

Participer à une opération



Plat d'entremets du service "bleu céleste" de Louis XV



Manufacture royale de Vincennes, 1755

Porcelaine

Plat rond, polylobé, à motifs de groseilles en relief

Diamètre : 31,5 cm de diamètre.

Revers : Marque de la manufacture royale de porcelaine de Vincennes aux deux « L » entrelacées, lettre-date  « B » pour 1754-1755, marque du peintre de fleurs et d’oiseaux, Etienne Evans (actif de 1752 à 1807), une épée.

Acquis par la Société des Amis de Versailles en 2018 grâce au legs de Madame Simone BARAILLE.

 

Le service « bleu céleste » de Louis XV est le premier service de table complet livré par la nouvelle manufacture royale, c'est-à-dire comprenant l'ensemble des pièces de « porcelaine française » nécessaires à tous les services du repas y compris le fruit. Livré en 1753, 1754 et 1755, il se composait de 1749 pièces dont certaines présentaient des formes nouvelles créées spécialement pour le roi par son orfèvre Jean Claude Duplessis.

Ce service utilisait une couleur également nouvelle, créée en 1753 par Jean Hellot, directeur de l'Académie des Sciences et récemment attaché à la Manufacture royale. Proche du bleu égyptien et très apprécié sur la porcelaine chinoise d'où il tirait son nom de bleu céleste, ce bleu turquoise intense n'était utilisable qu'à sec sur un mordant et non au pinceau. C'est une couleur de fond.

 

28 « plats d’Entrées et d’Entremets » furent livrés au Roi le 31 décembre 1755 pour la somme de 240 livres pièce. Les plats d’entremets étaient utilisés au XVIIIème siècle pour servir des mets entre les rôts et les desserts. Le service de Louis XV fut utilisé par la famille royale jusqu’à la fin de l’Ancien Régime. Il fut transféré au Petit Trianon, sans doute en 1778, et utilisé jusqu’à la veille de la Révolution, par la reine Marie-Antoinette.

Les décors sur l’aile de la pièce sont disposés de façon tripartite. On observe l’alternance des trois grands lobes destinés à recevoir les cartouches peints avec les trois petits lobes, à décor de palmes, de groseilles et de feuillages en relief. Le bassin du plat, laissé en blanc, est orné en son centre d’un très beau décor de fleurs et de fruits (comprenant notamment une grenade, une pêche et des cerises). L’aile est recouverte du fond bleu céleste. Trois réserves ont été ménagées sur l’aile pour recevoir des guirlandes de fleurs et de fruits. L’aile, séparée du bassin par un filet d’or, est ornée d’une dorure composée de motifs de sequins enfilés, d’épines de roses et de fleurs que l’on retrouve sur les autres pièces bien attestées du service.

 

Cette pièce complète les acquisitions de la Société des Amis de Versailles relatives au service « bleu céleste » de Louis XV : une paire de corbeilles rondes et une corbeille ovale (1995), une assiette (2004), un moutardier couvert et son plateau (2004) et enfin un plateau corbeille (2006).

Cela entre dans la logique de la politique d’acquisition menée depuis plusieurs décennies par la Société des Amis de Versailles et la conservation du musée du château de Versailles, en faveur de la reconstitution de ce service insigne pour l’histoire des porcelaines de provenance royale exécutées à la Manufacture de Vincennes.