•  

    Réouverture du Château - infos pratiques 

    Les membres de la Société des Amis de Versailles bénéficient de l'accès coupe-file à l'entrée A, sans besoin d'une réservation horaire, y compris pour les expositions. La présentation d’un pass sanitaire est obligatoire pour accéder aux châteaux et musées du domaine national de Versailles pour toutes les personnes à partir de 12 ans.

     

     

  •   

    Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi (9h30-13h et 14h-17h30) et toute l'équipe est à votre disposition  
    Téléphone : 01 30 83 75 48 ou par mail

     

  •    

    Renouvelez, Adhérez, ou offrez une adhésion
     Vous avez entre 18 et 30 ans : découvrez "les Jeunes Ambassadeurs"

     

  •  

    Découvrez les nouvelles "Chroniques des Amis de Versailles"
    *le magazine des amoureux du Château*
     

     

     

     

  • PASS SANITAIRE : En application des consignes gouvernementales, la présentation d’un pass sanitaire (attestation de vaccination, test PCR ou test RT-PCR ou antigénique négatif de moins de 72h ou certificat de rétablissement) est obligatoire pour accéder aux châteaux et musées du domaine national de Versailles pour toutes les personnes à partir de 12 ans. Prenez connaissance de toutes les mesures sanitaires mises en place
    Pour les membres de la Société des Amis de Versailles, l’accès prioritaire en coupe-file est maintenu à l’entrée A, sans réservation horaire.

     

  • Consultez le Grand Livre du Mécénat et situez dans le château les restaurations et acquisitions des Amis ! ici

     




Mécénat

Participer à une opération



Restauration des tissus du petit appartement de Marie-Antoinette (2e étage)



Commentaire par Pierre-Xavier Hans, Conservateur - Mobilier, objets d'art du XIXè siècle et du Grand Trianon 

Le lieu concerné par la restauration est le petit appartement de Marie-Antoinette, situé dans les appartements intérieurs de la Reine, au 2e étage du Château, juste au-dessus du Cabinet doré. Cet appartement comprend une bibliothèque, un billard (commandé en 1779) et d'autres pièces (aménagées dans les années 1780) : une salle à manger, un cabinet de retraite et des pièces pour la première femme de chambre de la Reine ainsi que le Service de la Reine. 

Le décor d'époque, fixé dès 1780, est composé de taffetas blanc d'Angleterre afin de doubler les rideaux et les portières en perse. Les tissus à bordures à palmes furent fabriqués spécialement pour le Château de Versailles entre les années 1775 et 1780 par la Manufacture Le Manach, située à Tours. Les tissus à décor perse étaient, eux, produits par la Manufacture de Jouy, à proximité de Versailles, connue pour ses motifs de personnages, mais aussi pour ses floraux avec des indiennes et des perses.

L'équipe de restauration s'est basée sur un document original de la collection de Le Manach afin de réaliser un dessin qui a ensuite été colorisé. Les restaurateurs ont choisi un fond vert afin que le contraste original entre la tenture perse à fond blanc et la bordure verte soit retrouvé. Le choix d'époque avait en effet été, en 1786, une perse à fond blanc. 

Le textile, en particulier celui au décor floral, est ce qui aborde le mieux le goût de Marie-Antoinette. Le décor des pièces reflète en effet le côté hiérarchique des espaces de vie. Le perse est réservé aux salles d'honneur, où vivent la Reine et sa dame d'honneur. Le décor dit tamerlan par Le Manach, plutôt vermiculé et comprenant également une bordure est, lui, affecté aux pièces secondaires ou latérales, où vivait le Service de la Reine. 

Peu de documents d'archives existent pour attester la présence de la Reine dans ces appartements, mais les Mémoires de Madame Campan, la première femme de chambre de Marie-Antoinette entre 1774 et 1792, nous renseignent sur les pièces de ceux-ci : ils étaient composés d'une antichambre, d'une chambre et d'un cabinet. En cas de maladie de la Reine, sa première femme de chambre et sa première dame d'honneur résidaient également dans cet appartement.

Cette restauration a été réalisée en 2008 grâce au mécénat de Madame MONROCQ, par l’intermédiaire de la Société des Amis de Versailles.