Mécénat

Participer à une opération



Instruction pastorale de Monseigneur l'Evêque du Puy sur la prétendue Philosophie des Incrédules Modernes



Emplacement : Corps central, appartement de Madame Victoire, bibliothèque

Par Jean-George Le Franc de Pompignan [1715-1790]

Le Puy : Clet, en 1763 In-4

Reliure en maroquin citron aux armes d'une fille de France, Madame Sophie, fille de Louis XV.

Triple filets dorés sur les plats, dos ornés de filets et de fleurons dorés, tranches dorées.

V6192

Acquis en 2007 . Don de Monsieur Jérôme Plouseau par l'intermédiaire de la Société des Amis de Versailles.

 

Jean-George Le Franc de Pompignan, évêque du Puy-en-Velay de 1742 à 1774 puis archevêque de Vienne, contesta très tôt l'esprit irréligieux des Lumières. Dans son ouvrage, il présente une voie intermédiaire entre les philosophes, Voltaire, Diderot, Helvétius et le catholicisme.

Il tente de réconcilier la dévotion avec l'esprit philosophique et réfute les positions de Jean-Jacques Rousseau sur la doctrine de la révélation. Un conflit d'opuscules s'engagea entre Voltaire et Le Franc de Pompignan.

Les positions de Jean-George Le Franc de Pompignan en faveur du Tiers Etat le font élire député aux états généraux avant d'être élu président de l'Assemblée nationale. Cet ouvrage aux armes d'une fille de France montre comment les débats littéraires et religieux ont pu parvenir à la Cour de France.