•    

    Renouvelez, Adhérez, ou offrez une adhésion
     Toute nouvelle adhésion sera valable jusqu'au 31/12/2019
    Pour toute demande reçue avant le 20/12/18, les cartes seront postées au plus tard le 21/12.
    Pour toute demande reçue à partir du 21/12, les cartes ne seront postées qu'à partir du 02/01/19.

  •    

    Le rapport d'activité 2017 est feuilletable en ligne ! 
    Découvrez nos actions et nos projets

     

  • Le programme Hiver 2019 sera envoyé mi-décembre, les programmes précédents sont feuilletables en ligne  ici.  

     

  •   

    Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi : 9h30-13h00 et 14h00-17h30 
    Ils seront fermés du 22/12/18 au 01/01/19 inclus
    Pour nous contacter : Tel: 01 30 83 75 48 ou  par mail

  •  

    La commode de Madame Adélaïde acquise par la Société des Amis de Versailles a retrouvé sa place au Château ! A cette occasion, les Jeunes Amis racontent son histoire ici.

     

  •  

     PARTENARIATS 

     

     

     

    • THEATRE et concerts
    • Conférences en dehors du programme des Amis

     

  •  

    RUBRIQUE "FAQ" pour répondre à toutes vos questions! ICI
    (une journée idéale au Château en toute saison, fonctionnement du coupe-file, plans, ....)

     

  • Consultez le Grand Livre du Mécénat et situez dans le château les restaurations et acquisitions des Amis ! ici

     




Mécénat

Participer à une opération



Portrait de Madame la Comtesse du Barry en Flore par François-Hubert DROUAIS



Participation de la Société des Amis de Versailles à l'acquisition , en septembre 2011,  du Portrait de Madame la Comtesse du Barry en Flore par François Hubert Drouais - 1769, avec le soutien du Forum Connaissances de Versailles.

Emplacement : Corps central, appartement Du Barry, antichambre

Peintre attitré de Madame Du Barry, François-Hubert Drouais l’a représentée à de multiples reprises. Il exposa au Salon de 1769, année de la présentation de la nouvelle favorite à la Cour, deux portraits la montrant en Flore et en costume de chasse. Entre 1770 et 1774, le portrait en Flore fit l’objet, à la demande de Madame Du Barry, de sept à huit répliques ou copies, chacune légèrement différente, destinées à son entourage. Trois versions sont aujourd’hui conservées en collection publique : au musée des beaux-arts d’Agen, àla National Gallery de Washington et au musée du Prado à Madrid.

Néanmoins cet exemplaire, signé et daté de 1769, un « ovale […] sans mains » selon le mémoire des ouvrages commandés à Drouais par la comtesse Du Barry, serait bien l’œuvre exposée au Salon et la première de toutes les déclinaisons effectuées ensuite par Drouais.

Le château de Versailles ne possèdait plus aucune représentation peinte de la favorite. Le tableau copié en 1838 par Auguste de Creuse d’après une estampe de Jean-Baptiste André Gautier-Dagoty, qui la montrait aux côtés de son serviteur Zamor, a été volé en 1973. Seuls des bustes (un marbre et deux plâtres), pastiches XIXe sculptés d’après l’œuvre de Pajou conservée au Louvre, plusieurs gravures ainsi qu’un petit biscuit attribué à la manufacture de Locré, représentant Madame Du Barry en Flore, sans doute d’après Drouais, permettent d’évoquer la compagne du roi. L’acquisition du portrait par Drouais a rendu à cette figure majeure des dernières années du règne de Louis XV sa place légitime au sein du château de Versailles. L’œuvre trouve tout naturellement sa place au sein de l’appartement de Madame Du Barry et ferait un bel écho à l’acquisition en 2003 par le château de Versailles du superbe portrait de Madame de Pompadour, l’autre grande maîtresse de Louis XV, par Jean-Marc Nattier (MV 9042).

Le portrait de Madame Du Barry a rejoint un bel ensemble d’œuvres de François-Hubert Drouais déjà conservé au château de Versailles et révélateur de l’importance des commandes royales qu’obtint le peintre :

Tout d’abord l’émouvant portrait de Louis XV âgé (1773, MV 4438, Petit Trianon),

Les portraits de Mesdames Clotilde (vers 1775, MV 3972), Louise (MV 8379) et Sophie (MV 3810) exposés chez Mesdames,

Le grand portrait du comte de Provence (MV 8324, Capitaine des Gardes) ou encore le tendre double portrait du comte d’Artois et de sa sœur Clotilde (MV 1763, MV 3898, chambre de Marie-Antoinette).

Notons enfin la présence au château de Versailles d’un chef-d’œuvre exceptionnel de Drouais : le monumental portrait de la famille du marquis de Sourches (1756, MV 8106, Capitaine des Gardes).

 

Juliette Trey