•  

    La Société des Amis de Versailles offre au château de Versailles une commode de Riesener livrée pour Madame Adélaïde en 1776. 
    plus d'informations

     

  •    

    Renouvelez, Adhérez, ou offrez une adhésion 
    c'est faire un cadeau pour préserver un patrimoine exceptionnel !

    Toute nouvelle adhésion prise à partir du 4 juin sera valable jusqu'au 31/12/2019

     

  • Le Programme Printemps 2018 peut être  feuilleté ici.  Le programme Automne sera envoyé en août

     

     

  •  

     PARTENARIATS 

     

     

     

    • THEATRE et concerts
    • Conférences en dehors du programme des Amis

     

  •   

    Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi de 9h30 à 17h30
    Pour nous contacter : Tel: 01 30 83 75 48 ou  par mail

     

  •  

    RUBRIQUE "FAQ" pour répondre à toutes vos questions! ICI
    (une journée idéale au Château en toute saison, fonctionnement du coupe-file, plans, ....)

     

  • Consultez le Grand Livre du Mécénat et situez dans le château les restaurations et acquisitions des Amis ! ici

     




Mécénat

Participer à une opération



Restauration des bustes de la Cour de Marbre



Versailles, nouvelle Rome 

Lorsqu’en 1682, Louis XIV installe la cour et le gouvernement à Versailles, il fait alors la commande des pièces antiques les plus prestigieuses, offrant la vision d’une nouvelle Rome recomposée pour sa gloire. La Cour de Marbre du Château, aux façades tapissées de près de cent bustes posés sur des consoles, est la première vision de l’antique offerte au visiteur.

 Les bustes de la Cour de Marbre

 Les bustes de la Cour de marbre, antiques ou partiellement antiques, figurent des personnages et des empereurs romains. Exposé depuis plus de deux siècles à l’extérieur, cet extraordinaire décor sculpté est aujourd’hui menacé par les outrages du temps et nécessite une restauration urgente.

L’inventaire réalisé par Massou en 1722 recense quatre-vingt-quatre bustes sur les façades de la Cour de Marbre et de la cour Royale. Ce précieux document, unique recension complète des bustes avec leur emplacement, sert aujourd’hui de référence pour restituer l’état de 1722, qui a subi des modifications dès le XVIIIe siècle.

Certains de ces bustes sont des originaux, qui vont faire l’objet d’une restauration et d’une copie. Pour d’autres, la restauration portera sur la copie qui a été déjà réalisée lors d’une campagne précédente. La restitution des façades selon l’inventaire de 1722 conduit à repositionner un certain nombre de bustes : Cour de Marbre, Cour Royale, ou dans la réserve visitable des sculptures du Château de Versailles.

 L'adoption d'un buste s'élève à 5 000 €.

Vous pouvez prendre en charge la totalité de la restauration d'un buste, ou participer à la restauration du buste d'un romain (vdse 121), dont la photo se trouve en haut de cette page.
Décrit en 1722 comme un « homme, sans barbe ni cheveux, ayant le regard droit », avec le corps « enveloppé d'une draperie qui n'est point travaillée », ce buste relève de la représentation d'un citoyen romain plutôt que de celle d'un empereur. Légèrement incliné sur la gauche et penché vers le bas, le visage doux est empreint d'une bonhommie bienveillante. Exécuté en marbre de Carrare par un artiste anonyme, cebuste a beaucoup souffert d'une exposition prolongée à l'extérieur.
Après restauration, une réplique en résine etpoudre de marbre sera placée, conformément à l'inventaire de 1722, au premier étage de la façade Sud de la cour Royale. L'oeuvre originale, trop fragile, sera quant à elle mise à l'abri en réserve.


Découvrez les 19 autres bustes déjà adoptés dans le document "suivi de la campagne, février 2018" , que vous pouvez télécharger.



Don pour cette opération
 €