•    

    Renouvelez, Adhérez, ou offrez une adhésion 
    Le renouvellement des adhésions pour 2019 est possible depuis le 1er novembre

    Toute nouvelle adhésion sera valable jusqu'au 31/12/2019 

  •    

    Le rapport d'activité 2017 est feuilletable en ligne ! 
    Découvrez nos actions et nos projets

     

  • Le programme Hiver 2019 sera envoyé mi-décembre, les programmes précédents sont feuilletables en ligne  ici.  

     

     

  •   

    Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi : 9h30-13h00 et 14h00-17h30 
    Pour nous contacter : Tel: 01 30 83 75 48 ou  par mail

  •  

    La commode de Madame Adélaïde acquise par la Société des Amis de Versailles a retrouvé sa place au Château ! A cette occasion, les Jeunes Amis racontent son histoire ici.

     

  •  

     PARTENARIATS 

     

     

     

    • THEATRE et concerts
    • Conférences en dehors du programme des Amis

     

  •  

    RUBRIQUE "FAQ" pour répondre à toutes vos questions! ICI
    (une journée idéale au Château en toute saison, fonctionnement du coupe-file, plans, ....)

     

  • Consultez le Grand Livre du Mécénat et situez dans le château les restaurations et acquisitions des Amis ! ici

     

  •  

     

    contact@amisdeversailles.com 

    01 30 83 75 48

     




Mécénat

Participer à une opération



L'Offrande à l'Amour, L'Offrande à l'Hymen



Louis-Simon BOIZOT (Paris 1743 - 1809), sculpteur, et Josse-François-Joseph LE RICHE (Mons 1741 - Paris 1812), modeleur

Manufacture royale de Sèvres, vers 1780 

Biscuit de porcelaine dure

H. 0,305 x L. 0,195 x Pr. 0,195 m

Marques : 1) L.R. ; 2) L.R.3, en creux

N° d'inventaire : MV 8979 et MV 8980

Acquis en 1998. Don de la Société Altran par l'intermédiaire de la Société des Amis de Versailles.

 

Ces deux groupes appartiennent à un surtout de table de trois pièces, créé en 1776 à la Manufacture de Sèvres par Louis-Simon Boizot, sculpteur du roi et directeur de l'atelier de sculpture de Sèvres.

Le groupe central, oeuvre de Boizot en 1775, représentait « La Beauté couronnée par les Grâces », auquel on donna ensuite un pendant, « Le Triomphe de la Beauté ». Les deux groupes à l'Amour constituaient les groupes de côtés de surtout. Les modèles furent créés par Boizot en 1776, le modeleur en fut Josse-François-Joseph Le Riche. Les groupes sont composés chacun de deux jeunes femmes et d'un Amour juché sur un autel. On admire l'enchaînement des attitudes comme la vivacité des groupes. On réalise ce que Boizot doit à Falconet, son prédécesseur à Sèvres.

On observe la qualité du modelé, le soin apporté aux détails et le contraste réussi entre les drapés très élaborés et l'aspect lisse de la chair. Ces deux groupes sont particulièrement représentatifs de la production de Sèvres dans les années 1775, où toute la grâce du XVIIIème siècle se teinte d'une antiquité aimable. Ils furent relativement peu répétés. Le surtout atteignait un coût élevé : 288 livres pour chacun des deux groupes latéraux et 600 livres pour le groupe central.

Ce décor de table accompagna les grands services du temps de Louis XVI, ainsi celui offert à Joseph II, l'empereur d'Autriche, en avril 1777 ou celui que Catherine II de Russie acheta en juin 1779. Pour les présents des Affaires étrangères, Sèvres vendit le surtout à deux reprises, en 1783 et 1787.

Certains acquéreurs se limitèrent à l'un ou aux deux groupes de côtés, mais c'est auprès de Louis XVI que ce surtout connut son plus grand succès. En 1778, il acheta le surtout complet avec en pièce centrale « La Beauté couronnée par les Grâces », puis en décembre 1780 « Le Triomphe de la Beauté ». En janvier 1781, un surtout fut acquis pour Fontainebleau et, en avril 1783, Louis XVI racheta les deux groupes latéraux. Enfin, en décembre 1783, les groupes latéraux furent livrés pour Rambouillet.

Notice de Pierre-Xavier Hans.

 

BIBLIOGRAPHIE

Anne Billon, « Louis-Simon Boizot et la statuaire à la Manufacture de Sèvres », catalogue de l'exposition Louis-Simon Boizot (1743-1809). Sculpteur du roi et directeur de l'atelier de sculpture à la Manufacture de Sèvres , musée Lambinet, 2001.