Mécénat

Participer à une opération

Librairie




Le dernier des Condé. La vie romanesque d’un prince de France



De toute leur lignée, sans doute le duc de Bourbon est-il le plus étonnant tout en étant le moins connu. Il appartient à cette génération où les vainqueurs et les vaincus l’ont été plus que les autres.

Celle qui, née dans les années 1750, eut à affronter la Révolution, avec les sorties tragiques de l’histoire que l’on sait. Louis de Bourbon, devenu prince de Condé à la mort de son père, appartient au camp des vaincus et c’est peut-être cet intérêt que porte son biographe aux destins brisés qui fait le charme de son livre.

Un matin de 1830, Louis-Henri-Joseph, duc de Bourbon et dernier prince de l’illustre dynastie des Condé, est découvert pendu à une fenêtre de sa chambre. Suicide ? Crime ? Accident sexuel ? Au-delà du mystère de sa mort et du scandale retentissant qu’elle a provoqué, la vie du dernier des Condé, passé aussi à la postérité comme le père du duc d’Enghien, exécuté dans les fossés de Vincennes par Bonaparte, est largement méconnue.

Qui se souvient qu’il fut le dernier propriétaire privé du Palais Bourbon ? Qu’il était à la tête de la plus grande fortune de France ? Qu’on pénètre encore chez lui en entrant au château de Chantilly ? Qui garde en mémoire son rôle sous la Révolution – en exil sur les routes d’Europe, à la tête d’une armée, ou cherchant à soulever l’Ouest du pays contre Napoléon.