•   

    Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi
    (9h30-13h et 14h-17h30), et seront fermés du 23 décembre au 1er janvier. Aucune carte de membre ne pourra être éditée à cette période.
    Téléphone : 01 30 83 75 48 ou par mail

     

  •  

    Accès au Château - infos pratiques 

    Les membres de la Société des Amis de Versailles bénéficient de l'accès coupe-file à l'entrée A, sans besoin d'une réservation horaire, y compris pour les expositions. 

     

     

  •    

    Renouvelez, Adhérez, ou offrez une adhésion
     Vous avez entre 18 et 30 ans : découvrez "les Jeunes Ambassadeurs"

     

  •  

    Découvrez les nouvelles "Chroniques des Amis de Versailles"
    *le magazine des amoureux du Château*
     

     

     

     

  • Consultez le Grand Livre du Mécénat et situez dans le château les restaurations et acquisitions des Amis ! ici

     




Mécénat

Participez à une opération

Librairie




Quand le lys terrassait la rose.

Sept cents ans de victoires françaises sur l’Angleterre



Jamais, dans l’histoire du monde, deux démocraties ne se sont fait la guerre. Mais avant qu’elles ne le deviennent, que de massacres ! Ainsi l’Angleterre et la France se sont-elles affrontées, souvent avec une incroyable violence, durant sept cent quarante-neuf ans. Chacune a essayé d’envahir l’autre, ou de la, dominer, ou de l’empêcher d’en dominer d’autres. Toutes deux ont justifié l’appellation mutuelle d’« ennemi héréditaire ».

Pour bâtir ensuite une paix, puis une alliance, qui dure maintenant, depuis deux cents ans. Et pour construire ensemble une Union européenne, que l’une des deux s’apprête à quitter. On attribue à saint Augustin l’aphorisme « nul ne peut prédire ce que sera le passé ». C’est sans doute pourquoi l’impression dominante de la longue histoire du couple franco-britannique donne l’Angleterre toujours victorieuse et la France toujours vaincue. Ce qui est faux, du moins sur le plan militaire. Durant leur millénaire face-à-face, les deux pays ont participé à une trentaine de guerres, seuls ou dans le cadre de coalitions, et se sont combattus au cours de deux cents batailles majeures. On sait rarement que la France a en remporté les deux tiers. Ce livre, fruit d’une minutieuse recherche, en retrace le cheminement.