Mécénat

Participer à une opération

Librairie




Jean-bernard Restou : peintre du Roi et révolutionnaire

Par Nicole Willk-Brocard



Fils de Jean II Restout, grand peintre religieux du XVIIIe siècle, apparenté à Noël Hallé et à Jean Jouvenet, Jean-Bernard Restout reçoit une solide formation artistique et littéraire.
Pensionnaire à l’Académie de France à Rome, il exprime d’emblée
un talent novateur, sobre et vigoureux.
Agréé à l’Académie royale comme peintre d’histoire en 1765, il
connaît ses premiers succès. Il s’insurge contre le refus du jury d’exposer une de ses oeuvres au Salon de 1769 ; son ressentiment envers l’Académie et les institutions ne fera que croître. Il peint peu, tarde à honorer ses commandes, mais ses oeuvres de la maturité confirment les exceptionnelles qualités de l’artiste, également subtil et intelligent portraitiste.
La Révolution à laquelle il adhère avec enthousiasme lui permet, aux côtés de David, d’assouvir sa vengeance contre l’Académie. Il côtoie Robespierre et Fabre d’Églantine mais signe ainsi sa perte : nommé inspecteur général du Garde-Meuble, il est injustement impliqué dans le vol des bijoux de la Couronne et incarcéré avant d’être libéré après le 9 Thermidor. La redécouverte de son oeuvre – largement inédit – fait regretter son choix de la politique au détriment de la peinture.


Paru le 23 janvier 2018, editions Arthena.