Mécénat

Participer à une opération

Librairie




La Laiterie de Marie-Antoinette à rambouillet

Un temple pastoral pour le plaisir de la Reine



Par Antoine Maës

C’est en 1785 que Louis XVI prend la décision d’élever une laiterie à Rambouillet, dans laquelle son épouse pourrait déguster des laitages, comme à Trianon, où la reine dispose depuis peu d’un fabuleux hameau.

Construit à l’antique, sous la direction artistique d’Hubert Robert, la laiterie de Rambouillet s’apparente à un véritable « temple du lait ». Ce lieu, destiné aux réunions pastorales de Marie-Antoinette, renfermait des oeuvres exceptionnelles : de somptueuses sculptures de Pierre Julien illustrant les travaux de la métairie, un mobilier en acajou de Georges Jacob à la pointe de la mode, enfin, un extraordinaire service en porcelaine de Sèvres, qui comprenait en particulier les fameux « bols seins ». Entièrement restaurée en 2007, la laiterie de la reine à Rambouillet est un remarquable témoin de l’élégance et de la préciosité qui caractérisaient Marie-Antoinette et, à sa suite, la Cour de France dans les dernières années de l’Ancien Régime. Pour la première fois un ouvrage explore cette merveille d’architecture et d’art décoratif, un véritable chef-d’oeuvre pastoral d’art total.
Diplômé de l’École du Louvre et de la Sorbonne, Antoine Maës a
consacré de nombreuses recherches au domaine royal de Rambouillet sous Louis XVI et Marie-Antoinette.

Éditions Gourcuff Gradenico, parution Printemps 2016