•    

    Renouvelez, Adhérez, ou offrez une adhésion
     Toute nouvelle adhésion sera valable jusqu'au 31/12/2019
    Après le 31/01/19 les cartes 2018 ne pourront plus être utilisées

  • Le programme Hiver 2019 arrive cette semaine dans les boites aux lettres, il paut être feuilleté en ligne ainsi que les programmes précédents  ici.  

     

  •   

    Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi : 9h30-13h00 et 14h00-17h30 
    Pour nous contacter : Tel: 01 30 83 75 48 ou  par mail

  •    

    Le rapport d'activité 2017 est feuilletable en ligne ! 
    Découvrez nos actions et nos projets

     

  •  

    La commode de Madame Adélaïde acquise par la Société des Amis de Versailles a retrouvé sa place au Château ! A cette occasion, les Jeunes Amis racontent son histoire ici.

     

  •  

     PARTENARIATS 

     

     

     

    • THEATRE et concerts
    • Conférences en dehors du programme des Amis

     

  •  

    RUBRIQUE "FAQ" pour répondre à toutes vos questions! ICI
    (une journée idéale au Château en toute saison, fonctionnement du coupe-file, plans, ....)

     

  • Consultez le Grand Livre du Mécénat et situez dans le château les restaurations et acquisitions des Amis ! ici

     




Mécénat

Participer à une opération

Librairie




La cathédrale Saint-Louis de Versailles

un grand chantier royal du règne de Louis XV



Premier grand chantier religieux royal du règne de Louis XV, la cathédrale Saint-Louis de Versailles constitue une des réalisations majeures de l'architecture religieuse du XVIIIe siècle français. Bâtie de 1742 à 1754 par Jacques Hardouin-Mansart de Sagonne, dernier des Mansart et grand maître de l'architecture rocaille, décorée par Louis-François Trouard, un des premiers architectes néo-classiques du XVIIIe siècle, la construction de l'édifice a rassemblé les meilleurs artistes du moment : Boucher, Restout, Van Loo pour la peinture, Pineau et Pajou pour la sculpture. Collaborèrent également au chantier, les célèbres facteurs d'orgues Cliquot, les meilleurs orfèvres et marbriers. Dévastée par la Révolution, transformée en temple de l'Abondance puis devenue cathédrale en 1802, l'église renaquit progressivement de ses cendres au XIXe siècle, sous l'action de Louis XVIII puis celle des évêques successifs. L'ouvrage entend redonner à cette église, souvent négligée par les historiens de l'art, toute la place qu'elle mérite dans la création religieuse du règne de Louis XV. Restituant le bâtiment dans le contexte artistique de son temps, il est aussi l'occasion d'évoquer un thème quelque peu délaissé depuis plusieurs années : l'art religieux à l'époque rocaille.