•    

    Renouvelez, Adhérez, ou offrez une adhésion 
    c'est faire un cadeau pour préserver un patrimoine exceptionnel !

    Toute nouvelle adhésion sera valable jusqu'au 31/12/2018

     

  •   

    Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi de 9h30 à 17h30
    Ils ferment du 23/12 /17 au 01/01/18 inclus
    Pour nous contacter : Tel: 01 30 83 75 48 ou  par mail

     

  •  

    Le Programme Automne 2017 peut être  feuilleté ici.  Le programme Hiver 2018 sera envoyé fin décembre

     

  •  

     PARTENARIATS 

     

     

     

    • THEATRE et concerts
    • Conférences en dehors du programme des Amis

     

  • Consultez le Grand Livre du Mécénat et situez dans le château les restaurations et acquisitions des Amis ! ici

     

  •  

    RUBRIQUE "FAQ" pour répondre à toutes vos questions! ICI
    (une journée idéale au Château en toute saison, fonctionnement du coupe-file, plans, ....)

     




Mécénat

Participer à une opération

Librairie




Madame Elisabeth, soeur de Louis XVI

Celle qui aurait dû être roi



Madame Elisabeth, sœur cadette de Louis XVI, meurt à trente ans sur l’échafaud le 10 mai 1794. Dans ce portrait inédit, elle apparaît plus résolue et déterminée que son frère dans le tumulte de la Révolution, preuve qu’elle était dotée d’un véritable sens politique.

Très jolie, remarquablement intelligente, mathématicienne de haut niveau, dotée d’un caractère affirmé, Elisabeth, après l’échec de plusieurs projets de mariage, décide de vivre à sa guise parmi un cercle choisi partageant son goût de la retraite et de l’action caritative, sans pour autant, comme on l’affirmera, nourrir une vocation religieuse
contrariée. Critique muette des manières de la reine, ce choix l’isole au sein de la Cour, et même de la famille royale. Lorsque la Révolution éclate, elle choisit pourtant de rester près de Louis XVI, qu’elle juge trop faible. Elle est aussi sans illusion sur sa propre influence, contrecarrée par la jalousie de Marie-Antoinette.

Au coeur d’un réseau de renseignement contre révolutionnaire, elle essaie d’empêcher la catastrophe. Elle vit alors une histoire d’amour impossible avec un roturier et subit une campagne de presse diffamatoire de la part des autorités révolutionnaires. 

En s’appuyant sur la correspondance de la princesse, celle de ses amis, les mémoires du temps, Anne Bernet débarrasse, pour la première fois, Madame Elisabeth de l’imagerie pieuse qui occulta sa personnalité.

Historienne et juriste, Anne BERNET est également journaliste. Elle est l’auteur de plusieurs biographies, parmi lesquelles Madame de Sévigné (2009), Clotilde, épouse de Clovis (2005) et Charette (2002).