Adhérez

Pour contribuer à faire rayonner et à transmettre aux générations futures le château et son domaine.

> Lire la suite







Les serres et les jardins de Trianon


PAR GABRIELA LAMY, MAÎTRE-OUVRIER JARDINIER D’ART,
AFFECTÉE AU SERVICE DES JARDINS DE TRIANON DU CHÂTEAU
DE VERSAILLES


Les serres originales de 1759, qui ont abrité jusqu’à 4 000 variétés, ont disparu. Marie-Antoinette les a fait abattre pour planter son jardin champêtre. Aujourd’hui, elles sont modernes, fonctionnelles et hightech, dotées du chauffage électrique et du pilotage électronique. Versailles, c’est un million de fleurs plantées chaque année sur 800 ha et 43 km d’allées.
Les jardins de Trianon étaient réservés à l’usage privé du roi Louis XV. Les courtisans n’y étaient admis que sur invitation du monarque qui avait demandé au botaniste Claude Richard, logé sur place, et à Bernard de Jussieu d’y construire les plus grandes serres chaudes d’Europe. Louis XV était véritablement passionné de botanique. Pas seulement pour soigner son cadre de vie mais pour améliorer les pratiques et les rendements : C’est ici que furent testés les premiers plants de pomme de terre. Pour soutenir Parmentier dans son entreprise, le roi en arborait une fleur à la boutonnière.
Le roi soutient les innovations, fait venir des végétaux des contrées lointaines, implante la figue, le café, l’ananas dans les serres de Versailles, développe la plus belle collection de fraises du continent et la première véritable orangerie de Versailles.





Participation 20 €
Date(s)
  • mercredi 12 juin à 14 H 15  
    Date passée

Rendez-vous Place d’Armes du Grand Trianon

Retour aux activités