•  

    RenouvelezAdhérez, offrez une adhésion  en ligne ou Téléchargez un bulletin d'adhésion 
    Toute nouvelle adhésion sera valable jusqu'au 31/12/2018

     

  •  

    Le Programme Automne 2017 peut être  feuilleté ici. Il a été posté le 16 août et il reste encore des places pour quelques activités

     

  •  

     PARTENARIATS 

     

     

     

    • THEATRE et concerts
    • Conférences en dehors du programme des Amis

     

  • Consultez le Grand Livre du Mécénat et situez dans le château les restaurations et acquisitions des Amis ! ici

     

  •  

    RUBRIQUE "FAQ" pour répondre à toutes vos questions! ICI
    (une journée idéale au Château en toute saison, fonctionnement du coupe-file, plans, ....)

     

  •   

    Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi de 9h30 à 17h30
    Pour nous contacter : Tel: 01 30 83 75 48 ou  par mail

     




Mécénat

Participer à une opération



Table à écrire



N° d'inventaire: V 6106

Réalisée par Jean-Henri Riesner en 1782

Placage de bois de rose et d'amarante, bronze doré

H. 0,730 x L. 0,810 x Pr. 0,490 m

2 estampilles : J.H. Riesener et A. Weisweiler

Provenance : Livrée pour le service du Dauphin au Grand Trianon.

Don en 2006 de M. Édouard de Royère, par l'intermédiaire de la Société des Amis de Versailles.

Cette table a été livrée pour le service des Enfants de France au palais de Trianon le 22 juin 1782. Le journal du garde-meuble enregistre la livraison par Riesener de quatre tables pour la suite du Dauphin au Grand Trianon. Elles meublaient les appartements des principales personnes attachées au service des Enfants royaux. La table à écrire, de petites dimensions, ouvre par deux tiroirs latéraux, dont un garni d'une écritoire.

Les pieds fuselés cannelés sont décorés de bagues de bronze doré, le plateau délimité par une petite galerie à pans. Le meuble porte deux estampilles, celle de Jean-Henri Riesener et celle d'Adam Weisweiler. La double estampille atteste la sous-traitance à laquelle Riesener eut recours pour satisfaire aux très nombreuses commandes du garde-meuble de la Couronne. Quelques tables portent ces deux estampilles indiquant une collaboration entre les deux grands ébénistes.

On remarque avant tout à travers la simplicité du petit meuble l'élégance du style de Riesener, la subtilité des lignes. Les pieds fuselés sont surmontés de dés arrondis dans la ceinture. Ce meuble s'insère dans une série de tables par Riesener au degré de raffinement variable en fonction du destinataire, jusqu'à la reine. Les quatre tables fournies par Riesener furent envoyées à Paris en mai 1790 et l'une d'entre elles fut affectée au service de la famille royale en avril 1791. P.-X. H