•  

    Adhérez, offrez une adhésion  en ligne ou Téléchargez un bulletin d'adhésion 
    Toute nouvelle adhésion sera valable jusqu'au 31/12/2018

     

  • Consultez le Grand Livre du Mécénat et situez dans le château les restaurations et acquisitions des Amis ! ici

     

  •  

    RUBRIQUE "FAQ" pour répondre à toutes vos questions! ICI
    (une journée idéale au Château en toute saison, fonctionnement du coupe-file, plans, ....)

     

  •   

    Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi de 9h30 à 17h30
    Pour toute difficulté sur ce site ou pour une requête urgente, n'hésitez pas à nous écrire

     

  •  

    Le Programme Printemps 2017 peut être  feuilleté ici  . Le Programme Automne sera envoyé en août 

     

  •  

     

    contact@amisdeversailles.com 

    01 30 83 75 48

     




Mécénat

Participer à une opération



Chaise à châssis pour le salon de compagnie de la Comtesse Du Barry à Versailles



N° d'inventaire: V 6208

Louis DELANOIS (1731 - 1792), maître en 1761

Chaises à châssis, 1769

Joseph-Nicolas Guichard, sculpteur Jean-Baptiste Cagny, doreur

Noyer redoré

H. 0,94 x L. 0,54 x Pr. 0,50 m

Estampille L. Delanois

Provenance : Salon de compagnie de la comtesse Du Barry au château de Versailles.

Acquise en 2008. Participation de la Société des Amis de Versailles.

 

Cette chaise appartient à une série de treize livrée par le menuisier Louis Delanois pour le salon de compagnie de l'appartement de madame Du Barry à Versailles à la fin de 1769. Le salon de compagnie, pièce d'angle prenant jour par trois fenêtres, reçut également treize fauteuils, un grand canapé et un écran.

Le meuble, exécuté en 1769, était à châssis recouvert de « satin blanc encadré de verd et brodés en soie » pour l'été et de velours pour l'hiver. À Versailles, selon l'usage au XVIIIe siècle, les maîtresses royales se meublaient à leurs frais. Il s'agit d'un ameublement personnel. Les archives de madame Du Barry révèlent différentes livraisons de Delanois pour l'appartement de la favorite.

Celle-ci opta pour un mobilier du dernier goût par les artisans les plus talentueux du moment. Delanois fut chargé des meubles de menuiserie, sièges, lits et consoles. La sculpture revint à Joseph-Nicolas Guichard, la dorure à Jean-Baptiste Cagny. Dans son livre-journal, Delanois désigne ainsi les chaises : « treize chaises en bois de noyer et à pieds cormiers à double chassis ».

Ces chaises aux proportions amples sont pourvues d'une ceinture cintrée et ondulante. Les dés de raccordement des pieds s'inscrivent dans la ceinture. Elles offrent un dessin extrêmement novateur. Le dossier en médaillon ovale répond au cintre de la ceinture. On admire la très riche sculpture : ainsi la frise d'entrelacs à rosette et le tore à feuilles de laurier enrubanné du médaillon. Delanois anticipe sur l'évolution des styles, réalisant dès 1769 des sièges de caractère et de style déjà Louis XVI.

Cette chaise vient rejoindre l'ensemble de quatre chaises provenant de la collection Meyer acquises par le château de Versailles en 2001 grâce à la participation des Amis de Versailles. P.-X. H.

 

BIBLIOGRAPHIE

P. Arizzoli-Clémentel, Le Mobilier de Versailles , tome II, Dijon, 2002, n° 77, p. 221-222.

Ch. Baulez, « Le mobilier et les objets d'art de madame Du Barry », catalogue de l'exposition Madame Du Barry, de Versailles à Louveciennes , musée-promenade de Marly-le-Roy, 1992, p. 36.

S. Eriksen, Louis Delanois, menuisier en sièges , Paris, 1968, p. 55.