•   


    Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi de 9h30 à 17h30 

    Pour toute difficulté sur ce site ou pour une requête urgente, n'hésitez pas à nous écrire

     

  •  

    Adhérez, offrez une adhésion  en ligne ou Téléchargez un bulletin d'adhésion 
    Toute nouvelle adhésion sera valable jusqu'au 31/12/2017

     

  •  

    Nouvelle adhésion Jeune Ami (0-25 ans)

    Une carte facile à offrir!
    Toute nouvelle adhésion sera valable jusquau 31/12/2017

     

  •  

    Le Programme Hiver 2017 peut être  feuilleté ici  et les inscriptions en ligne sont ouvertes 

     

  •  

     PARTENARIATS 

     

     

     

    • THEATRE et concerts
    • Conférences en dehors du programme des Amis

     

  •  

    RUBRIQUE "FAQ" pour répondre à toutes vos questions! ICI
    (une journée idéale au Château en toute saison, fonctionnement du coupe-file, plans, ....)

     

  •  

     

    contact@amisdeversailles.com 

    01 30 83 75 48

     




Mécénat

Participer à une opération



Rideau de scène de l'Opéra Royal



Un des plus heureux effets de la mise en sécurité de l'Opéra Royal de Versailles a été la suppression du mur coupe-feu, érigé en 1957 pour cloisonner la scène de la salle. En vue des importants travaux de démolition, le drapé de soie qui bordait le cadre de scène et le rideau de soie ont été déposés pour être rangés en sécurité. La perspective de leur réinstallation à l'été 2009, après les travaux, a tout naturellement suscité de nouvelles interrogations sur le choix opéré en 1957 par André Japy lorsqu'il avait fallu créer des rideaux ex-nihilo. A l'aune de documents nouvellement découverts depuis (dessin représentant une scène d'Athalie par Moreau le Jeune, 1770), il est en effet apparu que la configuration de 1770, année d'inauguration de l'Opéra royal, était toute autre.

Ces observations ont conduit l'Etablissement Public de Versailles à réhabiliter le festonnage d'origine du retroussis dictée par des principes de symétrie et de régularité conformes aux tendances artistiques du XVIIIe siècle. La soie et la passementerie de 1957 ont été remployées. Mais il manquait dix mètres de frange torse en or, avec jasmins, et quatre glands, également en or, à six jasmins, montés sur câbles de deux mètres. L'ensemble a été financé par la Société des Amis de Versailles.

J. P. Gousset Bibliographie : J.P. Gousset, "Un décorateur malgré lui : le dessinateur Jean-Louis Prieur et le drapé du rideau de scène de l'Opéra royal", Versalia, numéro 12, 2009, pp . 71-76.