•  

    Adhérez, offrez une adhésion  en ligne ou Téléchargez un bulletin d'adhésion 
    Toute nouvelle adhésion sera valable jusqu'au 31/12/2018

     

  • Consultez le Grand Livre du Mécénat et situez dans le château les restaurations et acquisitions des Amis ! ici

     

  •  

    RUBRIQUE "FAQ" pour répondre à toutes vos questions! ICI
    (une journée idéale au Château en toute saison, fonctionnement du coupe-file, plans, ....)

     

  •   

    Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi de 9h30 à 17h30 - ils seront fermés du 12 au 20 août
    Pour toute difficulté sur ce site ou pour une requête urgente, n'hésitez pas à nous écrire

     

  •  

    Le Programme Printemps 2017 peut être  feuilleté ici  . Le Programme Automne sera envoyé en août 

     

  •  

     

    contact@amisdeversailles.com 

    01 30 83 75 48

     




Mécénat

Participer à une opération



Fragment de tapis du choeur de la chapelle du château de Versailles



Manufacture royale de la Savonnerie

H. 1,995 m L. 3,29 m

Acquis en 2007. Don du comte Edouard de Royère, par l'intermédiaire de la Société des Amis de Versailles.

 

En 1709, alors que la chapelle du château de Versailles était en cours d'achèvement, le duc d'Antin commanda à la manufacture royale de la Savonnerie une série de tapis destinés à recouvrir entièrement le dallage en marbre du choeur, de la nef, des autels latéraux et de la tribune royale. Le tapis de la tribune royale, sorti des ateliers du tapissier Pierre Dupont, fut livré en premier dès mai 1710. (n° 273 du Garde-Meuble).

Les deux tapis du choeur furent livrés en juin 1710 et décembre 1711 sous le même n° 274 : le premier était destiné au marchepied du maître-autel et le second à l'emmarchement du choeur. Ce dernier était ainsi décrit dans le Journal du Garde-Meuble : "N° 274 ? idem. Un grand tapis de même ouvrage, échancré en ovale par le haut, pour embrasser le contour des marches du grand autel, représentant au milieu, sur fond bleu, les chiffres du Roy couronnés dans une guirlande de fleurs entre deux palmes ; le reste remply de rinceaux et guirlandes de fleurs sur fond bleu en échiquier. La bordure fond blanc à fleurs de lys en mosaïque ornée aux coins d'en bas d'un grand cartouche fond pourpre en échiquier, d'où partent les rinceaux et ornements. Le tapis aiant sept aunes sur trois de large sur quatre aunes un quart de haut compris le fond noir au dessus du ceintre faisant la quarré du tapis".

Ces tapis exposés à un usage fréquent durent être renouvelés au cours du XVIIIe siècle. C'est ainsi que le n° 274 fut retissé en 1731 dans l'atelier du tapissier Jacques de Noinville et livré à Versailles en 1735 sous le n° 317. Le n° 274 fut offert en 1754 par Louis XV à la Sainte Chapelle de Vincennes. Un troisième tissage fut entrepris en 1762 dans les ateliers de Pierre-Charles Duvivier et livré au Garde-Meuble sous le n° 362 (tandis que le n° 317 était offert par Louis XV à la paroisse Saint-Louis de Versailles. La qualité fine du tissage autorise à penser que le fragment offert à Versailles est issu du premier tissage (n° 274) qui servit dans la chapelle de Versailles puis de Vincennes. C.B.

BIBLIOGRAPHIE Jean Vittet : Tapis de la Savonnerie pour la chapelle royale de Versailles , 2006. pp. 14 et 48.