•  

     Venez encourager les Amis du château le 24 septembre !
    en savoir plus

     

  •  

    Adhérez, offrez une adhésion  en ligne ou Téléchargez un bulletin d'adhésion 
    Toute nouvelle adhésion sera valable jusqu'au 31/12/2018

     

  •  

    Le Programme Automne 2017 peut être  feuilleté ici. Il a été posté le 16 août et les inscriptions sont ouvertes

     

  •  

     PARTENARIATS 

     

     

     

    • THEATRE et concerts
    • Conférences en dehors du programme des Amis

     

  • Consultez le Grand Livre du Mécénat et situez dans le château les restaurations et acquisitions des Amis ! ici

     

  •  

    RUBRIQUE "FAQ" pour répondre à toutes vos questions! ICI
    (une journée idéale au Château en toute saison, fonctionnement du coupe-file, plans, ....)

     

  •   

    Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi de 9h30 à 17h30
    Pour toute difficulté sur ce site ou pour une requête urgente, n'hésitez pas à nous écrire

     

  •  

     

    contact@amisdeversailles.com 

    01 30 83 75 48

     




Mécénat

Participer à une opération



La Nourrice, Le Déjeuner



1] La Nourrice, Louis-Simon BOIZOT (Paris 1743 - 1809)

2] Le Déjeuner, Josse-François-Joseph LE RICHE (Mons 1741 - 1812)

Vers 1775-1780

Manufacture royale de Sèvres

Porcelaine Biscuit, pâte dure

1) H. 0,198 x L. 0,218 x Pr. 0,155 m

2) H. 0,192 x L. 0,207 x Pr. 0,162 m Marques : 1) 8 en creux ; 2) Bn en creux MV 8953 1 et 2

Acquis en 1996. Don de la Société des Amis de Versailles.

 

En 1774, Louis-Simon Boizot, sculpteur du roi et directeur de l'atelier de sculpture à la Manufacture de Sèvres, créa un petit groupe en biscuit de Sèvres intitulé La Nourrice . Une jeune mère allaite son enfant, la servante tenant le berceau par le bras, un petit garçon et sa soeur aînée jouant autour de leur mère.

En 1775, Boizot conçut un groupe en biscuit, La Toilette , plus important, à six personnages, modelé par Josse-François-Joseph Le Riche et, en pendant au premier groupe et toujours modelé par Le Riche, un groupe appelé Le Déjeûner . Les trois pièces formaient un surtout de table. Le groupe de La Toilette coûtait 360 livres, La Nourrice et Le Déjeûner revenaient ensemble à 264 livres.

La scène du Déjeuner représente les personnages autour d'une petite table, la servante versant le thé. La mère donne du pain à sa fille tandis que le petit garçon s'amuse.

Les modèles de Boizot s'inspirent des estampes de Moreau le Jeune, en particulier la première suite d'estampes pour servir à l'histoire des moeurs et du Costume des François dans le dix-huitième siècle édité par Moreau le Jeune en 1775. Les planches étaient exécutées d'après les dessins de Freudeberg. Cette suite illustrait les modes de 1773 et 1774 et l'on y voyait la vie d'une jeune femme.

On admire l'art de Boizot : les harmonieuses compositions, les attitudes gracieuses, la qualité du modelé et du détail, avec une vivacité et un brio sans égal. Ce surtout plut à Louis XVI qui acheta deux exemplaires à la fin de 1775. L'un est mentionné pour le service de la salle à manger des Porcelaines à Versailles en 1791 et l'autre était certainement destiné à la reine. Le surtout connut le succès mais Sèvres ne réalisa ces groupes qu'à peu d'exemplaires, principalement achetés par la famille royale. Louis XVI avait acquis en 1776 une paire de vases de Sèvres à trois gorges du même sujet d'après les groupes de La Nourrice et du Déjeûner signalés en 1790 sur la cheminée du « Cabinet très particulier du Roi », ancienne pièce des bains de Louis XV. Ces achats révélaient une véritable sensibilité de Louis XVI pour des sujets célébrant l'enfance et la famille. P.-X. H. Présenté dans la salle à manger des Porcelaines.

 

BIBLIOGRAPHIE

Ch. Baulez, « Acquisitions », Revue du Louvre , 1996, no 5-6, p. 108. Ch. Baulez, « Versailles et la porcelaine de Sèvres, un septennat très positif », Versalia , 1998, n° 1, p. 18-21.