•  

    Adhérez, offrez une adhésion  en ligne ou Téléchargez un bulletin d'adhésion 
    Toute nouvelle adhésion sera valable jusqu'au 31/12/2018

     

  •  

    Le Programme Automne 2017 peut être  feuilleté ici. Il a été posté le 16 août et il reste encore des places pour quelques activités

     

  •  

     PARTENARIATS 

     

     

     

    • THEATRE et concerts
    • Conférences en dehors du programme des Amis

     

  • Consultez le Grand Livre du Mécénat et situez dans le château les restaurations et acquisitions des Amis ! ici

     

  •  

    RUBRIQUE "FAQ" pour répondre à toutes vos questions! ICI
    (une journée idéale au Château en toute saison, fonctionnement du coupe-file, plans, ....)

     

  •   

    Nos bureaux sont ouverts du lundi au vendredi de 9h30 à 17h30
    Pour nous contacter : Tel: 01 30 83 75 48 ou  par mail

     




Mécénat

Participer à une opération

Librairie




Jean-Baptiste Boulard

Menuisier du Roi



Jean-Baptiste Boulard acquiert la maîtrise en 1755. Il fournit les marchands tapissiers et une clientèle de marque, notamment le comte d'Artois pour Bagatelle, le duc de Penthièvre pour le château de Bizy. À partir de 1775, il est l'un des menuisiers attitré du Garde-Meuble de la Couronne, pour le service des Menus-Plaisirs du Roi. Les plus importantes livraisons pour la Couronne datent des années 1783 à 1786 quand Marc-Antoine Thierry de Ville d'Avray, tout nouveau Commissaire général du Garde-Meuble, entreprend de remeubler les principales résidences royales. Elles se poursuivront jusqu'à la chute de la royauté en août 1792, la «veuve Boulard» et son fils Benoît-François poursuivant l'activité de l'atelier de la rue de Cléry. Les livraisons de Boulard sont principalement destinées à Versailles, Marly, Montreuil, Fontainebleau, Compiègne, Rambouillet, Saint-Cloud, La Muette, Choisy, les Tuileries ; à ces Maisons royales, s'ajoute le service des multiples administrations de la Couronne à Paris. Pierre Verlet a défini en ces termes l'élégance inimitable de ces sièges sans ornements sculptés : « Des meubles moulurés peuvent présenter, dans leur dépouillement, une perfection racée, une sorte de schéma du style qui leur donne à la fois une élégance et un intérêt considérables ; ils peuvent être d'aussi grands personnages dans un habit plus simple ».